14/09/2008

Il n'y aura pas d'éoliennes sur Ohey-Coutisse.

Le Minsitre Antoine a confirmé la décision prise en première instance de refuser l'implantation des éoliennes à Ohey-Coutisse 

Les Fonctionnaires Délégué et Technique de la Région Wallonne avaient refusé d’octroyer le permis unique pour 5 éoliennes sur les communes de Ohey et Andenne mais le promoteur Immoster avait déposé un recours auprès du Ministre Antoine.

Bien que le Ministre Antoine soit favorable au développement éolien en Région Wallonne, il était improbable que ce projet, refusé par la quasi totalité des instances compétentes, soit autorisé par le Ministre.

Récemment encore, lors de son intervention déterminante contre le projet de carrière à Mâle Plume, le Ministre ANTOINE avait prouvé que le respect du cadre de vie humain est primordial dans ce genre de dossier, ce qui était très loin d’être le cas ici.

Le CRAT (commission régionale d’aménagement du territoire) et le CWEDD (conseil wallon de l’environnement et du développement durable) ne s’y étaient pas trompés en remettant un avis très défavorable. Tous deux avaient déjà relevé le non respect des distances de garde préconisées dans le cadre de référence, le dépassement des normes de bruit, l’application de normes inadéquates, de nombreuses habitations situées dans un rayon de moins de 350m (dont un groupement d’habitat à 250 m),  une maison de repos et de convalescence à 360 m d’une éolienne, la dégradation importante du cadre de vie, la destruction du paysage, une production électrique qui est loin d’être prouvée, et ce encore moins si l’on considère les bridages y suggérés, un site protégé d’intérêt paysagé et biologique à quelque dizaines de mètres de trois éoliennes, « un périmètre local » erroné qui, entre autres, faisait purement et simplement abstraction de l’entité de Coutisse (…), etc. .

 

Plus de 800 riverains avaient marqué leurs très vives et fermes oppositions à ce projet, dont un collectif qui a produit  une « Analyse critique du projet » qui dénonçait aussi les graves et nombreuses anomalies du projet et de son étude d’incidences.

Les Collèges Communaux des deux communes concernées avaient aussi remis des avis tout à fait négatifs et largement motivés.

  La commission consultative pour l’aménagement du territoire (CCATM) représentant les citoyens Andennais avait très bien motivé le refus unanime du projet, tout comme la CCATM d’Ohey qui rejettait le projet quasi unanimement (sauf 1 voie) en soulignant notamment que le projet poserait un problème d’intégration et altérerait sérieusement le cadre de vie des habitants. Pour ces mêmes motifs, la majorité de la CCATM de Ohey a dénoncé, pour l’avenir, la flagrante inadéquation de ce site pour tous projets éoliens industriels.

 

La Direction générale de l’aménagement du territoire, du logement et du patrimoine (DGATLP), par une lettre du 7 mars 08 répondant à des riverains l’interpellant quant au choix du site, stipulait déjà : « Le projet semble résulter exclusivement d’opportunité foncière » et concluait que ce projet devait être abandonné.

 

Le Conseil communal d’Andenne avait refusé à l’unanimité l’autorisation de voirie, dont le raccordement, pourtant indispensable,  à la sous-station de Seilles.

 

Belgocontrol avait aussi formulé un avis négatif et déterminant sur ce projet qui perturberait plusieurs installations radars et mettrait sérieusement en péril la sécurité des opérations aériennes civiles et militaires.

 Une victoire aussi pour les écologistes, les plus fanatiques de l’éolien, qui dénoncaient aussi l’inadéquation de ce site tout en déplorant qu’un tel projet était de nature à discréditer l’éolien.

On aurait mal compris que le Ministre après avoir refusé le projet bien moins critiquable de Windvision sur Gesves et Ohey, à fortiori, n'accepte ce projet Immoster sur Ohey et Andenne, alors que son caractère particulièrement inopportun était avéré de toutes parts.

En tout état de causes, les riverains remercient toutes les personnes qui nous ont soutenues de près ou de loin dans ce dossier.  

  

20:40 Écrit par Sylvie Lhoas dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |