09/03/2013

Les citoyens sont inquiets du cadre éolien : ‘C’est une catastrophe pour la Wallonie!’

A Andenne, des citoyens inquiets du nouveau cadre éolien du Ministre Henry (Ecolo) rencontrent Claude Eerdekens pour solliciter son soutien et lui offrent un peu d'énergie verte...une buche de bois. Tout un symbole pour aider nos élus à s’opposer à ce cadre éolien, et chercher d’autres pistes pour les objectifs de production d’énergies renouvelables que la Wallonie s’est fixés. 

Buche.jpg

 

 

 

 

Lettre ouverte à nos élus communaux,

 

 

 

Les citoyens sont inquiets du cadre éolien Wallon : ‘C’est une catastrophe pour la Wallonie!’

 

Le cadre éolien porté par nos ministres wallons de l'environnement et de l'énergie (tous deux Ecolo) est un accélérateur éolien pour faciliter l’implantation des éoliennes sans se préoccuper  des intérêts et de la santé des citoyens et il va défigurer le paysage de nos campagnes Wallonnes. Ecolo suit aveuglément les lobbies des industries éoliennes actifs en Europe depuis plusieurs années, on ne peut pas les laisser faire!

 

Le cout des éoliennes en Wallonie d’ici 2020 s’élèvera  à  4.5 milliards, qui sera facturé aux citoyens par la hausse du coût de l’électricité.

 

Contrairement aux dires des ministres Ecolo, l’éolien ne va générer que peu d’emploi !  Le montage et la maintenance des éoliennes sont assurés par des sociétés étrangères qui viennent avec leur main d’œuvre qualifiée, et  les emplois créés localement ne sont que des emplois ’court terme’ qui ne durent que  pendant la période de construction des éoliennes.

 

Les niveaux de nuisances sonores du nouveau cadre éolien sont passés de 40DB à 45DB, ce qui augmente les niveaux de nuisances actuellement tolérés. Ils les placeront le long des autoroutes pour atténuer les nuisances ! Que nenni ! Sur les 750 éoliennes supplémentaires prévues dans le cadre éolien seulement 250 seront placées le long des autoroutes. Les 500 autres éoliennes pourront être placées à 300 m des habitations (soit 3 x la hauteur d’un mat de 100m) contre 500m actuellement recommandé!  

 

Aucun des moyens et hauts plateaux de notre belle région ne seront épargnés, ce qui va défigurer complètement nos magnifiques paysages et nuire à la qualité de vie des populations et au développement du tourisme rural.

 

Alors comment la Wallonie peut-elle atteindre ses objectifs européens en matière de production d’énergies renouvelables ?

 

Le soutien pour la production d’énergie éolienne ne devrait se poursuivre qu’en mer du Nord où la rentabilité de production est bien plus élevée. Aujourd’hui  le parc off-shore n’en compte que 91,  mais le monde politique flamand est en crise et ne veut pas assumer les subsides éoliens. Il renvoie la problématique en Wallonie au grand bonheur des ministres Ecolo du gouvernement Wallons fiers de planter d’aussi grands étendards dans le vent!  Aujourd’hui, le parc éolien Wallon est déjà plus important qu’en Flandre, un comble quand on sait que le vent souffle plus fort sur le plat pays et permet l’installation d’éoliennes plus petites!

 

Seulement 20% de la production photovoltaïque est assuré par la Wallonie contre 80% en Flandre. La Wallonie doit continuer à encourager le photovoltaïque avec une révision du système de certificats verts mieux réglementé et plus équitable pour tous les citoyens et le renforcer auprès des secteurs économiques Wallons en difficultés. Chez nos voisins, beaucoup d’agriculteurs installent des panneaux sur le toit de leur grange pour compenser la crise du secteur. Des entreprises Wallonnes qui doivent préserver l’emploi pourraient également être encouragées à  exploiter les toits des bâtiments industriels pour l’installation de panneaux photovoltaïques.

 

Mais surtout, la filière bois est une énorme source d’énergie renouvelable qui reste sous exploitée en Wallonie. Nous possédons un gisement bois-énergie qui doit être dynamisé. La forêt belge occupe 22% du territoire et 80% de la forêt se trouve en Wallonie. Cette filière est trop jeune et atteint aujourd'hui ses limites, mais de nouveaux investissements permettraient de la développer afin de créer de nombreux emplois et d’atteindre les objectifs Européens en matière d’énergies renouvelables.

 

Nous lançons un appel à nos élus politiques et à nos citoyens : ‘Ne laissez pas votre région se transformer en site industriel éolien. Indignez-vous et opposez-vous à ce cadre éolien qui risque de laisser les cicatrices d’un vent de folie qui aura soufflé sur la Wallonie!

 

 

 

Sylvie Mathot-Lhoas - Coutisse

 

 

 

 

12:57 Écrit par Sylvie Lhoas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.